Site officiel de l'Office de Tourisme Vézère Périgord Noir - Bureau de Thenon

 


Thenon

Situé sur un mamelon arrondi, à une altitude de 268 mètres, le bourg de Thenon constituait un "castrum", position de défense délimitée à l'ouest par des "Fossés" aujourd'hui comblés. Occupé depuis les temps préhistoriques, le territoire de la commune de Thenon recèle plusieurs gisements paléolithiques, mais c'est à l'époque gallo-romaine que le bourg se développa.

Si l'existence de la paroisse est relevée dans le Cartulaire de Saint-Amand-de-Coly dès 1185, au cours des siècles, l'orthographe de Thenon a beaucoup varié. Ainsi jusqu'au début du XIIIe siècle, seule Teno est usitée. Mais dès 1209, le célèbre troubadour Bertrand de Born écrit Thenon. Quant à son étymologie, il semble que Teno soit issu d'un nom de personne gallo-roman, Attienus ou Attenus, accompagné du suffixe -onem.

Les vestiges de l'ancien castrum sont peu nombreux. La tour carrée à proximité de l'église, dont l'abside du XIIe siècle a été préservée, devait appartenir au château alors que d'épaisses murailles permettent d'imaginer cette cité aux maisons blotties au pied du château. Il est certain que cette place fortifiée a constitué, à de nombreuses reprises, un refuge pour la population alentour, même si pendant la Guerre de Cent Ans elle fut prise par les Anglais durant trois mois et demi.

Ce château incendié par les anglais, comme en témoigne les traces du feu sur la tour, fut de nombreuses fois démoli et reconstruit.

La seigneurie de Thenon, d'abord possession des La Faye, échut par la suite à la puissante famille des Hautefort, ces liens étant renforcés par des alliances comme celle qui unit en 1237 Aymard de La Faye, fils d'Adhémar, seigneur de Thenon, à Marguerite de Born, petite fille du troubadour.

Plus tard, Jean de Hautefort fit son testament à Thenon et "fut ensevely dans l'église de Thenon devant l'autel de Sainte-Anne et de la Vierge, au tombeau de sa mère, avec des obsèques honorables selon sa qualité".

Le clocher de l'église se situe, semble t-il, à la place du donjon de l'ancien château. La nef, en forme de croix latine, possède un arc triomphal en plein cintre et une voûte en cul-de-four ainsi qu'un maître autel en marbre de Carrare datant de 1882.

La halle, récemment rénovée, fut construite dans un secteur qui abrite encore de charmantes habitations aux jardins enclos de murets de pierres sèches, comme dans la rue des Déportés ou la rue Berthelot. Elle abritait le marché du mardi, l'un des plus anciens de la région, qui est fréquenté depuis des siècles.

Le Jarripigier (direction l'étang) fut à l'époque de la route des Canons un hameau important qui possédait sa chapelle et son cimetière. Relais de diligences au croisement de routes majeures, Bordeaux-Brive et Périgueux-Cahors, c'était probablement un lieu de péage.

A 7 km de l'échangeur de l'autoroute A89, Thenon constitue une porte d'entrée vers les vallées de la Vézère et de l'Auvézère, et bénéficie de nombreux équipements touristiques.

Tennis – Terrain de boules – Terrain de Football – Etang (pêche, pédalos)


Informations légales / Crédits - Contact -  Office de Tourisme de Causses et Vézère - Réalisation  Evolutis Web Agency - © Tous droits réservés

   

louboutin pas cher chaussure louboutin soldes chaussure louboutin femme louboutin france louboutin pas cher louboutin pas cher